Retour
L'enfant avant 2 ans L'enfant de 2 à 4 ans L'enfant de 4 à 6 ans Médias Jeux Commentaires

www.maternecole.com - Copyright © Juin 2012 - Tous droits réservés - Webmaster: Dorian

L’équipe de Maternécole: Laetitia, Isabelle et avec la participation d’ Angie - E-mail: contact@maternecole.com

Plan

du

site

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par e-mail Partager sur Google Bookmarks
Questions-Réponses Recettes Liens utiles La Boutique

Développement de l’enfant

L’ÉDUCATION


L’apprentissage des règles de vie commence dès le plus jeune âge. Il ne faut pas attendre que l'enfant soit à l’école maternelle pour les connaître et se les approprier:



Tenez bon dans vos certitudes et dans vos réponses à vos enfants (ex: s'il prend quelque chose qu'il ne doit pas toucher dire non dès la première fois et redire non si l'enfant réitère). Ne pas céder à la longue.

L'enfant comprendra très vite qu'il vous aura à l'usure et agira de la sorte à chaque refus de votre part: tenez bon c'est difficile, long, mais ce sera un gain de temps par la suite alors courage !


Élever un enfant n'est pas facile mais il vous remerciera plus tard de lui avoir dit :

"non c'est pour ton bien tu comprendras plus tard"


Il faut savoir qu'aucun parent n’est parfait, ne culpabilisez pas il faut juste essayer de faire au mieux et pour cela l'expérience des générations précédentes et des professionnels de l'enfance est nécessaire pour les jeunes parents. Il faut savoir écouter les autres et faire confiance


Surtout que ces règles permettront à l’enfant de se sentir à l’aise, elles impliquent que certains comportements sont permis et d’autres sont interdits. Ces interdictions sont des frustrations pour un enfant qui lui permettront de grandir. Dire NON à un enfant, lui signifier qu’on n’est pas d’accord, c’est aussi lui signifier qu’il n’est pas tout-puissant et qu’il n’a pas tous les droits.


Sans règles, ni limites, l’enfant à du mal à trouver sa place d’enfant, ce qui génère inévitablement une grande source d’angoisse. Par exemple, il ne fait pas la différence entre parler à un "copain" et parler à un adulte. Si on lui cède tous ses caprices, l’enfant aura du mal à se maîtriser, à maîtriser ses pulsions et avoir une idée juste des limites à ne pas dépasser. Il ne saura pas si lorsqu'il fera quelque chose il sera félicité ou réprimandé .



Les règles de politesse sont des codes, des règles  indispensables qui signifient que l’on appartient à la société. Dire "bonjour", "au revoir"," s’il te plaît", "merci" permet de montrer à l’autre qu’on fait attention à lui. L’enfant  qui y met du sens et qui s’y conforme, aura plaisir à aller à la rencontre des autres, se sentira à l’aise dans divers situation.


Un enfant qui vous répond, qui lève la main sur vous, qui se moque de vous, qui ne demande pas la permission avant d’utiliser quelque chose qui vous appartient, entre sans vous prévenir dans la salle de bains est un enfant pour qui toutes les règles ne sont pas encore transmises.


Comment s’y prendre.


Soyez d’abord convaincu de ce que vous faites. Il n’est jamais trop tard pour commencer!  Mettez-vous d’accord avec l’autre parent sur les mêmes principes d’éducation.


En répétant les règles inlassablement, en le reprenant, sans le rabaisser, en lui expliquant que les règles ont une fonction et un sens bien précis, il finira par comprendre. 

Il faut que les règles deviennent naturelles pour votre enfant comme parler, rire.....


L’éducation est aussi fait de bons moments de rire, de joie, de complicité où vous voyez que votre enfant grandit, s’autonomise et devient citoyen. Avec votre aide et votre bienveillance rien n’est perdu.